Aikido ==> aiki hyoho

La stratégie de l’Aiki

Voir en bas de page l’approche spécifique que nous proposons

L’aikido est une discipline martiale moderne (shinbudo) inspirée des traditions martiales classiques (les kobudo) dont la finalité est de proposer à l’individu un chemin (Do) vers l’accomplissement de lui-même. S’appuyant sur le corps, les sensations, perceptions, et leur contrôle par l’esprit, l’expérience et non l’intellectualisation. Ceci demande de l’effort, de la pugnacité, etc, toutes ces choses qui ne correspondent pas forcément  au « pour le fun  immédiat » de nos sociétés modernes.

Sur le plan de la technique et de la stratégie on peut dire que les mouvements cherchent à s’inscrire dans ceux de l’attaquant, afin de les conduire, d’en prendre le contrôle et de les maitriser en évitant de s’opposer de façon directe à l’attaque. C’est ce qui donne cet aspect de fluidité et d’apparente facilité lorsque les techniques sont exécutées par un expert. Pour cela, des techniques de projections,d’ immobilisations sont utilisées, construites autour des principes de l’anatomie, de la physiologie et de la physique.

Sur l’aspect pratique, celle-ci s’organise au sein d’un Dojo, avec une certaine étiquette (au sens éthique de comportement), et emploie des situations variées d’entrainements,formes d’attaques multiples, travail avec les répliques en bois des armes anciennes comme le sabre et la lance, le poignard. Dans des positions reflétant parfois les situations de vie quotidienne au Japon comme à genoux (en fait assis sur les talons). L’attaquant pouvant être lui-même à genoux, ou debout, seul ou multiples, armé ou non.
Les situations d’études sont infinies, mais les principes fondamentaux sont toujours les mêmes dans toutes les situations.

L’aikido n’est ni un sport, ni une méthode de self défense, ni une démarche contemplative.

Une pratique régulière produit des bienfaits autant sur l’aspect physique (travail systématique à droite et à gauche, sollicitation de groupes musculaires souvent inutilisés dans les sports habituels, fortification des articulations,etc.) que psychologique (contrôle émotionnel, appréhension des situations conflictuelles,..).

L’âge ne doit pas être un critère sélectif. La condition  physique non plus. Dans notre discipline, il ne s’agit pas de former des champions ou des combattants, mais de développement personnel durable.

Notre approche de la pratique se base sur un constat : l’occidental veut obtenir des résultats avant même d’avoir appris la méthode.
Nous avons donc adapté, en établissant des distinctions entre le travail de la technique, la connaissance et le contrôle du corps, la compréhension des origines, et établi des étapes dans le « mélange » de tous ces aspects pour obtenir une pratique différente.

Aiki hyoho : la stratégie de l’Aiki, Eki Taijutsu , la technique du corps « fluide »

Nos choix horaire sont délibérés : on trouve partout des cours d’aikido le soir sur la CUB. Beaucoup moins dans la journée, pour les gens qui travaillent différemment.

C’est pourquoi nous avons choisi des horaires totalement décalés par rapport aux habitudes.

Comments are closed.