Sabre

Si les armes comme le sabre japonais sont aujourd’hui totalement désuètes sur un champ de batailles, et  inutilisables dans un affrontement  individuel, leur pratiques n’en reste pas moins beaucoup plus formatrices en termes de combat que les disciplines à mains nues.
Le danger que représente l’arme, le dommage beaucoup plus important qu’elle peut infliger, amène à mettre en jeu plus d’émotions, à contrôler plus de situations de distance et de timing, passant d’une distance longue à un corps à corps très rapidement.
Un coup de bâton sur les doigts et parfois bien plus douloureux qu’un coup de poing.
Un travail authentique avec les armes classiques japonaises apprend à apprécier les distances de danger, les temps d’une attaque, etc. C’est de ces capacités à ressentir et décrypter les situations que nait la véritable efficacité.

Le katana, célèbre sabre Japonais, est à la base de quasiment tous les arts martiaux de ce pays.

L’esprit du combattant est à polir comme le fil du sabre.

Comments are closed.